Effet de l’énergie des couleurs

Savez-vous que la couleur est une fréquence d’énergie ? Elle peut se mesurer et se percevoir. Savez-vous que la pensée est de l’énergie ? Regardons, ce que génèrent nos pensées ! Ne sont elles pas génératrices d’incidences sur nos vies ? Si une pensée d’amour en répand, une pensée de colère en laissera derrière elle. Leur facteur commun est l’énergie et au bout de la chaîne, nous aurons d’un côté la pensée et de l’autre la couleur. Cette logique nous conduit à admettre qu’à chaque couleur correspond une façon de penser et, qu’à chaque façon de penser correspond une couleur. L’énergie de la pensée émise pourra susciter différentes réactions selon qu’elle sera bienveillante ou malveillante. Elle procurera alors du « bien-être » ou du « mal-être ».! !

Une couleur ne peut pas être cataloguée d’emblée « positive » ou « négative ». Tout dépend de comment elle sera vécue. Prenons comme exemple la couleur orange. Imaginons une personne mue par cette couleur au point qu’elle soit devenue orange. Que sera-t-elle devenue ? L’orange est la couleur de l’énergie et du plaisir, elle incite au mouvement, attise le feu du désir sexuel, provoque, réagit, ne se laisse pas indifférent. Cette couleur met directement en relation avec les émotions. Face à cette énergie orange, différentes attitudes sont possibles. Tout dépendra si la personne est prête à se laisser emmener dans l’énergie du désir. Si l’énergie de l’orange est acceptée, la personne se fera plaisir sur le champ, exprimera ses émotions, pourra être joyeuse, passera à l’acte. Dans le cas où il lui sera difficile de vivre son désir, de se faire plaisir, il est probable qu’à la place de la joie s’exprime de la frustration, voire de la colère. Elle pourra s’emporter dans des émotions, « donner du fil à retordre », être en réaction et ne pas le moins du monde se laisser faire. Peut-on dire que cette couleur est positive ou négative ? Elle met dans un état dans les deux cas.! !

La couleur revêt l’émotion que la pensée lui donne. Cette perspective ouvre de nouveaux horizons dans le choix de l’utilisation des couleurs. Lorsque l’on parlera d’une couleur, on ne pourra plus dire quel type d’influence elle aura. Elle sera juste le fidèle serviteur d’un moment présent à vivre.! !

En décoration, nous ne pourrons plus conseiller une couleur pour ses vertus sans tenir compte des effets de celle-ci sur le comportement. Nous ne pourrons plus dire que le bleu pâle qui calme, le rouge qui excite, le vert tendre qui apporte un regain de jeunesse, soient de bonnes couleurs pour tout le monde ! Puisque la couleur agit, autant savoir comment l’utiliser à bon escient. Un enfant ayant de la difficulté à apprendre pourra être encouragé par la couleur qui lui apportera ce qui lui manque le plus. S’il lui manque la rigueur, le violet sera bon ; pour la mémoire, le jaune l’aidera ; pour l’écoute, cela sera le bleu ; pour le partage, le vert sera excellent… Et, nous ne pourrons pas savoir si la couleur sera « bien » ou « mal vécue » sans avoir testé son impact.! !

Puisque les couleurs se portent, se mangent, se regardent, lesquelles seront les plus bénéfiques ? Ce n’est pas parce que l’on ne ressent pas l’action d’une couleur que celle-ci n’agit pas sur nous. Ce n’est pas non plus parce qu’on aime ou déteste une certaine couleur qu’elle ne sera pas « bonne » ou « mauvaise » pour nous. Comment s’y retrouver, comment s’y prendre ?! Qu’avez-vous envie de vivre, chez vous ? La meilleure couleur à mettre sera celle qui vous plongera dans l’état recherché. La pire, ira à l’encontre de ce bien-être. Pour se faire, la théorie ne suffit pas, il faudra passer par l’expérience, rencontrer le vécu de la couleur, tester son influence sur vous.! !

La couleur est un révélateur, elle nous indique un chemin. Les façons de penser et d’agir qui leur sont propres montrent combien chacune est unique. Les significations ont été révélées par le vécu. À quelle couleur correspond tel vécu ? Et a fortiori, à quel vécu correspond telle couleur ?! Ce langage * qu’explore William Berton depuis près de trente ans, transforme. Les couleurs sont des maîtres qui nous montrent ce qui est, ce qui met en vit, répond à nos envies. Elles nous montrent un chemin qui nous relie à ce qui se passe en nous. En connaître leur sens bouscule nos idées au point de nous faire percevoir que sans l’expérience, nous n’avons fait que la moitié du chemin. Nous avons supposé sans avoir pris le temps de vérifier les effets.! !

La couleur peut se « voir » puisque c’est de l’énergie. Lorsque nous disons « voir », il s’agit de perceptions intuitives et non pas de vision directe avec les yeux. Pensez à une fleur ! La voyez-vous ? De quelle couleur est-elle ? La voyez-vous coupée, dans un vase ou plutôt dans un jardin ? Lorsque nous « voyons » une couleur sur le corps, nous pouvons savoir, grâce la signification de celle-ci, ce que nous vivons par lui. Si la « zone vue » est en souffrance, nous pouvons dire que la couleur traduit une pensée « mal vécue ». C’est en quelque sorte l’origine comportementale de cette souffrance. La couleur qui est vue permet de nommer quel type de pensée « fait mal ». En connaître le sens conduira à un soulagement. La couleur est le porte-parole du corps, elle exprime sous forme d’énergie comment nous vivons des situations. Elle nomme et explique le mal. Ce qui est dit ou vue ne se discute pas, mais s’observe. La couleur plonge au coeur de ce présent-là.! La couleur s’apprend par l’expérience. Que cela soit celles que l’on porte, que l’on met chez soi, ou que l’on visualise sur le corps, toutes dévoilent le présent que l’on porte, le présent que l’on met chez soi, le présent qui est vécu. Une façon concrète de toujours être en phase avec le réel de nos vies.! !

La couleur sait où nous en sommes. Elle nous apprend à être en phase avec nos priorités, ce à qui est essentiel pour nous, maintenant.! !

* Les couleurs le disent (Ed. Colorscope)! !

William Berton

L'action des couleurs

20 novembre 2018

L'effet de l'énergie des couleurs

20 novembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *